WATT PAR KILO :
Moto planeur, foamie léger, Piper Cub: 100 watts par kilo
Trainer: 150 watts par kilo
Warbird, voltigeur de "sport" : 200 watts par kilo
Racer, 3D: 300 watts par kilo
Jet à turbine: 400 watts par kilo

Exemple: un Hurricane de 3 kg et 150 cm volera bien avec une propulsion de 600 watts.
Un Calmato de 2,5 kg se contentera de 375 watts

POUSSEE en gramme par WATT
Brushless à cage tournante: 4 g par watt
Turbine EDF: 2 g par watt
Brushless 'inline' en direct: 2 g par watt
Brushless 'inline' réducté: 5 g par watt
Exemples: Un warbird avec une propulsion 'cage tournante' de 1.000 watts offre ± 4 kg de traction statique. Un jet avec une propulsion de 600 watts donne ± 1200 g de poussée au sol.

WATT / CHEVAUX
Watts = Volts x Ampères
Volts = Watts / Ampères
Ampères = Watts / Volts
Quel rapport avec les chevaux ? Facile, la puissance s'exprime en chevaux ou en watts.
En électrique, on utilise les watts, mais on peut convertir facilement:

1.000 watts = 1,34 CV ou encore 1CV = 736 watts.
Exemple: un Trainer avec un accu de 12 volts et un courant de 40 A a une puissance de 480 watts. Notez que le même avec un 6,5 cc développerait 1 CV, ce qui fait 750 watts pour des performances similaires... C'est que la propulsion électrique est plus efficace et surtout offre plus de puissance à bas régime. Un peu comme une voiture au diesel parait plus puissante que la même à l'essence, même si elles ont toutes les deux 95 chevaux

RAPPORT POIDS MOTEUR/WATT
Avion à hélice: poids du moteur x 3 = watts maximum.
Avion à turbine: poids du moteur x 5 = watts maximum.
Exemple : un moteur à cage tournante Cyclon 60 de 235 g peut "dissiper" sans danger 705 watts. Un "inrunner" de 200 g monté sur une turbine pourra être poussé à 1.000watts.
Bien entendu, la magie n'opère que si le moteur est raisonnablement ventilé et utilisé correctement. Si vous faites tourner le moteur Cyclon 60 sur un accu de 10 volts à 70 ampères, il ne tiendra pas bien longtemps. Mais à 20 volts et 35A, pas de soucis !

DIAMÈTRE FIL /AMPÈRE
Jusqu'à 25A: fil de 1,5mm²
Jusqu'à 60A: fil de 2,5mm²
Jusqu'à 100A: fil de 4mm²

CHOIX D’UNE HÉLICE
Le choix d'une hélice n'est pas évident. On prend généralement celle qui a le bon diamètre pour que le moteur 'prenne ses tours' tout en gardant un courant raisonnable. Mais quel 'pas' choisir ? Rien ne remplace le test en vol, mais voici une formule pour guider votre choix.
Vitesse de vol en km/h = pas (en pouces) x régime moteur / 800
Vitesse de vol en km/h = pas (en cm) x régime moteur / 2.000
Exemple: Vous essayez plusieurs hélices sur un gros trainer. Une grande hélice 14"x4" tournant à 8.000 t/m entraînera votre avion à 40 km/h, ce qui est trop peu. Par contre, une 11"x8" à 11.000tm donnera 110 km/h ce qui est exagéré. Le bon compromis sera probablement une 13x6" à 9.600 t/m qui vous donnera 72km/h.

TEMPS DE VOL
Pour savoir combien de temps on peut voler avec tel ou tel accu, suivez cette formule magique :
Course ou vol "à fond": Secondes = capacité (en mAh) x 4,2 / courant max au sol
Voltige : Secondes = capacité (en mAh) x 7 / courant max au sol
Vol normal : Secondes = capacité (en mAh) x 11 / courant max au sol
Exemples :
Course de FunJet avec un accu de 2.400 mAh et un moteur qui "tire" 42A: 2400 x 4,2 / 42 = 240 secondes, ou 4 minutes de vol.
Programme F3A avec un accu de 4.100 mAh et un courant max de 52A: 4.100 x 7 / 52 = 552 secondes, ou 9 minutes de vol.
Vol en Calmato avec un accu 3.000 mAh et un brushless à 34A: 3.000 x 11 / 34 = 970 secondes, ou 16 minutes de vol

REFROIDISSEMENT
Pour refroidir un moteur thermique, on fait une prise d'air dans le capot. En électrique, c'est pareil, sauf que l'accu et le contrôleur doivent aussi être refroidis. L'air devra donc ressortir derrière ces appendices... Mais quelles tailles doivent avoir les ouvertures ?
Surface de l'entrée d'air = nombre de watts / 40
Surface de la sortie d'air = nombre de watts / 30
Exemple : un warbird avec une propulsion optimisée de 1.000 watts aura besoin de 1.000 / 40 = 25 cm² d'entrée d'air et 33 cm² de sortie d'air. Celle-ci devra se trouver derrière l'accu.

CALCUL DE LA RÉSISTANCE INTERNE DES ACCUS
Les accus modernes délivrent des performances extraordinaires grâce à une résistance interne ("Ri") très basse. Mais toutes les batteries ne se valent pas et certaines ont une "Ri" meilleure que d'autres. Pour comparer la qualité de deux accus de marques différentes ou savoir si un ancien pack est encore "au top", il faut mesurer la résistance interne. Pour cela, munissez-vous d'un voltmètre et d'un ampèremètre (ou d'un wattmètre qui combine les deux fonctions).
Mesurez le voltage "V1" pendant une décharge à un courant "A1" correspondant à ±1C
Mesurez le voltage "V2" pendant une décharge à un courant "A2" correspondant à ±10C
Ri = (V1 - V2) / (A2 - A1)
Exemple : Pour un accu Lipo tout neuf de 3 éléments et 2.200 mAh vous mesurez 11,4 volts à 2,2 A de décharge et 10,5 volts à 22 A de décharge. La résistance interne du pack est de (11,4 - 10,5) / (22 - 2,2) = 0,045 Ω. Cela correspond à une Ri par élément de 0,015 Ω.
Volez plus longtemps: ajoutez un élément !

Notre dernière formule magique permet d'estimer la quantité d'énergie se trouvant dans un accu :

E = capacité (en Ah) x voltage
Par exemple, on peut voler plus longtemps avec un accu Lipo 3S de 1.000 mAh qu'avec un 2S de 1.300 mAh... En effet, pour obtenir le même style de vol, l'accu 2S de 7,4volts devra délivrer 13,5 A de courant pour atteindre 100 watts de puissance alors que le 3S donnera seulement 9 A. Avec la formule donnée plus haut, nous trouvons un temps de vol "normal" dépassant 20 minutes pour l'accu 3S contre moins de 18 minutes pour le 2S. En prime, le taux de décharge "C" de l'accu 3S est plus bas et l'accu souffre donc moins.

La formule nous l'aurait dit encore plus vite :
Energie dans l'accu 2S: 1,3 x 7,4 = 9,62
Energie dans l'accu 3S: 1 x 11,1 = 11,1
création de site internet avec : www.quomodo.com